Maillot entrainement leipzig acheter

À l’Euro, les Bleus débutent par deux victoires jugées poussives par les critiques. La dernière journée “aller” se solde par une victoire sur un score fleuve de 4 à 0 sur les madrilènes de L’Atlético. Les Autrichiens signent une 3e victoire consécutive à domicile face à la Russie (1-3) avant de l’emporter largement au Liechtenstein sur le score fleuve de 5-0. L’Autriche l’emporte à l’extérieur à Moscou grâce à un but de Janko à la 33e minute puis à domicile face à la Moldavie sur le même score. En huitième de finale, la France rencontre l’Irlande qu’elle n’avait plus affrontée depuis la main de Thierry Henry en 2009. Elle se fait surprendre dès la deuxième minute en concédant un penalty mais en l’espace de trois minutes Antoine Griezmann permet à la France de prendre l’avantage en marquant un doublé en seconde période et qualifie la France pour les quarts de finale.

Les champions du monde en titre sont donc alors en position de favoris pour le huitième de finale, où ils rencontrent le 3e du Groupe A, la Suisse. Alors que la séance de tir au but voit l’ensemble des joueurs suisses et français réussir leurs tirs, Kylian Mbappé s’avance comme cinquième et dernier tireur et voit sa tentative repoussée par le gardien suisse Yann Sommer, qui acte l’élimination des Bleus. La confrontation entre la Suisse et l’Espagne au Stade Krestovski de Saint-Pétersbourg ouvre les quarts de finale. Quelques jours après le record du Danemark qui était devenu la première équipe à marquer quatre buts dans deux matchs d’affilée à l’Euro, l’Espagne devient la première équipe à marquer cinq buts dans deux matchs de suite. Après une première mi-temps stérile, dominée dans le jeu par les Espagnols, la rencontre gagne en intensité en seconde période et Mikel Oyarzabal ouvre le score pour l’Espagne.

La phase retour des éliminatoires est plus compliquée, les Bleus s’inclinent d’abord en Suède en encaissant un but dans le temps additionnel de la seconde période à la suite d’un dégagement raté de Lloris. Malgré la sortie de la star portugaise Cristiano Ronaldo sur blessure à la 25e minute, la France ne parvient pas à trouver la faille et une frappe d’André-Pierre Gignac trouve le poteau dans le temps additionnel de la seconde période. La sélection portugaise fait bonne figure à domicile en parvenant en finale du tournoi, malgré un départ raté. La sélection compte sept victoires, contre le Portugal (2-1 ; 1-0), l’Arménie (3-0 ; 4-0), le Danemark (2-0 ; 2-1) et la Serbie (2-1), deux nuls, contre la Serbie (1-1) et l’Albanie (1-1), et une défaite à l’extérieur contre l’Albanie (0-1) qui lui permettent de terminer première du groupe I même si ce classement n’est pas pris en compte. Les joueurs de Didier Deschamps entrent bien dans la compétition, en battant la Moldavie à l’extérieur (4-1), puis en s’imposant face à l’Islande (4-0). Ils subissent en revanche leur premier revers avec une défaite en Turquie (0-2). Les Bleus gagnent ensuite leurs 4 matchs suivants, maillot leipzig avant de faire match nul (1-1) face à la Turquie au Stade de France.

Lors de leur match d’ouverture, le 15 juin à Porto Alegre, les joueurs de Didier Deschamps s’imposent 3-0 face au Honduras. Les Bleus commencent la préparation de la compétition le 28 mai par une victoire face à la république d’Irlande (2-0), et enchaînent face à l’Italie le 1er juin (3-1) avant de terminer par un match nul contre les États-Unis (1-1) le 9 juin. Ironie du sort, c’est le Chemie, pourtant plus faible sur le papier, qui remporte le titre en 1964. Le SC Leipzig ne termine que troisième, devancé aussi par le SC Empor Rostock. C’est quatre jours plus tard que l’équipe de France subit sa première contre-performance, avec un match nul (1-1) difficilement obtenu contre la Hongrie à Budapest. Noussair Mazraoui dispute en total deux matchs qualificatifs, ratant les quatre autres matchs à la suite de blessures endurées en club. La France entre timidement dans ces qualifications en faisant un match nul en Biélorussie (0-0) avant de se rassurer en enchaînant quatre victoires consécutives face aux autres équipes du groupe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *